Le guide de votre bien-être à domicile

Purificateur eau

Purifier l’eau grâce au charbon actif

gouttes

© Arena Creative - iStockphoto

Les charbons actifs sont les absorbants les plus puissants qui existent sur le marché. Ils agissent sur le goût, la couleur ou encore l’odeur de l’eau. Comment fonctionnent-ils ? Quelle est leur réelle efficacité ?
  1. Comment fonctionne le charbon actif ?
  2. Quels sont les contaminants captés par le charbon actif ?

Comment fonctionne le charbon actif ?

Le charbon, comme son nom le laisse entendre, est un carbone. Il est donc caractérisé par une charge électrique positive. Ainsi, comme un aimant il attire les impuretés présentes dans l’eau ainsi que de nombreuses substances chimiques invisibles à l’½il nu. Dans une carafe équipée d’un filtre à charbon actif par exemple, sous l’effet de la pesanteur, l’eau traverse le charbon mais les ions négatifs qui composent les contaminants vont aller se fixer sur les particules de charbon. Il existe deux types de filtres à charbon actif : sur les premiers, le charbon existe sous forme de simples granules. Plus efficaces, les filtres de charbon en bloc, ont un rapport de suppression des polluants plus élevés. Deux éléments sont à prendre en compte pour évaluer l’efficacité d’un filtre : d’une part la surface de contact comme nous venons de le voir, et d’autre part le temps de contact avec l’eau. Plus longtemps les particules négatives seront à proximité du charbon, moins nombreuses elles seront à arriver dans votre verre ! Ne vous plaignez donc pas d’une filtration lente : la patience, c’est bon pour la santé…

Pour fabriquer un charbon actif, les fabricants utilisent les matériaux les plus économiques : tourbe, houille et bitume. Toutefois, le charbon actif considéré comme le plus efficace est aussi le plus cher (20 % en moyenne), c’est celui fabriqué à partir des coques de noix de coco.

Quels sont les contaminants captés par le charbon actif ?

Si les filtres à charbon actif sont souvent employés dans un système complet de filtration, en pré traitement d’un système d’osmose par exemple, ils améliorent déjà considérablement la qualité de l’eau. Les charbons actifs s’attaquent très efficacement aux pesticides et aux herbicides mais également au chlore, au radon ou encore au benzène. Malgré un effet certain, l’efficacité est plus limitée en ce qui concerne les métaux lourds comme le plomb, le mercure ou le cuivre. Il faut pour cela coupler leur utilisation à un osmoseur. Pour le traitement des sédiments, un pré filtre doit être placé en amont du filtre à charbon. Les filtres à charbon actif n’interviennent pas sur la salinité et la dureté de l’eau. Les adoucisseurs d’eau remplissent cette fonction, mais attention il ne faut pas consommer l’eau qu’ils traitent.